mardi 28 septembre 2010

618. ELECTRIC SIX : Fire


* * * *
XL recordings - 2008
1er album sur 6
produit par Damian Mendis
usa (Detroit)
cd

Cet album, même s'il est bon, c'est avant tout deux chansons et deux clips fabuleux. L'impeccable Danger ! High Voltage  tout d'abord. Un morceau dance-punk incisif, implacable mais aussi souple qu'une gymnaste chinoise, qui y va même de son petit saxophone-braguette. Le tout accompagné d'une vidéo d'un très mauvais goût mais d'un salvateur second degré. Le doigt dans la bouche à 2'11 me plaît beaucoup. Les parties intimes luminescentes sont très classes. Vous noterez également qu'à 2'20, le sexe de l'élan sur lequel sont juchés nos deux tourtereaux s'illumine lui aussi... Le sens du détail... 
L'autre grand moment du disque, c'est l'irrésistible Gay bar. Un brûlot punk mélodique rebondissant que je pourrais, je pense, écouter une dizaine de fois à la suite sans me lasser. D'autant plus si c'est en regardant son clip extraordinaire qui situe son action à Washington en 1863 et qui montre, à la Maison Blanche, un Abraham Lincoln multi-cloné, en petit short de cuir noir serré, faire du vélo d'appartement et de la muscu, se faire faire tous les petits soins du corps qui vont bien (manucure, taillage de barbe) ou s'entraîner au pole-dancing... L'emballage regorge bien entendu de symboles phalliques et de connotations sexuelles. Le tout exsude plein pot l'homosexualité joyeuse et décomplexée. Deux chansons indispensables. Deux clips parfaitement idiots et jouissifs. 
Le reste de l'album balance entre le très bon (Dance Commander, She's White) et le dispensable (I'm The Bomb, aucun intérêt).
J'ignorais qu'Electric Six avait sorti cinq albums après celui-ci... Le deuxième, sur lequel j'avais jeté une oreille m'avait semblé bien moyen et j'avais donc cessé de m'intéresser à la discographie du groupe. A la réécoute de Fire, je me dis que je peux peut-être me contenter de ces 13 morceaux. Et après réflexion, je crois même que je pourrai me contenter de réécouter régulièrement Gay Bar et Danger ! High Voltage...


à écouter sur spotify

********************

pochette du jour  (pour 1 point) : voici le visuel d'un album encore à sortir. Lequel ? --> vous fûtes nombreux à identifier le nouvel album (à sortir le 4 octobre) de Yann Tiersen, Dust Lane.

13 commentaires:

J-P. a dit…

-> Yann TIERSEN, "Dust Lane"

lyle a dit…

Tiens je peux répondre pour une fois ! C'est le Tiersen. Sinon, tu n'as pas le dernier Electric President ?

Anonyme a dit…

yann tiersen (beurk)- dust lane

preacher

Dahu Clipperton a dit…

Le visuel : "Dust lane" de Yann Tiersen.

Electric Six ? En plein dans le "j'assume mon mauvais goût", c'est sûr ;)

davnat a dit…

Yann Tiersen : Dust Lane

dragibus a dit…

et le dernier titre "synthesizer" un de mes morceaux préférés tu l'as oublié

dragibus a dit…

celui de Yann Tiersen non ?

hob a dit…

Yann Tiersen - Dust Lane

Pphil80066 a dit…

il s'agit de Yann Tiersen "dust lane"

Guic' the old a dit…

Dust LAne, de Yann Tiersen, pour la pochette du jour.

Oeureka a dit…

Tiersen : Dust lane

yosemite. a dit…

Pour le visuel, c'est Dust Lane de Yann Tiersen.

The Civil Servant a dit…

et merde je le savais que j'avais vu ça il y a pas longtemps et ça ne m'est pas revenu.
Thomas en fait une critique élogieuse sur Interlignage :
http://interlignage.fr/2010/09/rencontre-avec-yann-tiersen/