lundi 27 septembre 2010

617. ELECTRIC PRESIDENT : Sleep Well


* * * 1/2
morr music - 2008
2ème album sur 3
produit par Ben Cooper
usa (Floride)
mp3

Quoi de neuf sous le soleil d'Electric President pour ce deuxième album ? Pas grand chose. Le groupe continue de creuser le sillon electro-pop à la Postal Service. Cet album est certainement plus mélodique que le précédent mais, paradoxalement,  on regarde un peu plus sa montre en l'écoutant. La formule appliquée se révèle un peu trop systématique pour passionner tout à fait. 
Voilà pour la musique. Peu de choses à dire sur ce groupe qui ne m'inspire pas des tonnes de commentaires.
Les pochettes de ses disques en revanche... Déjà, de la précédente, je vous disais qu'elle n'incitait pas trop à l'écoute. Avouez que celle de Sleep Well n'est pas bien meilleure. Elle est moins laide, certes. On ne peut pas dire qu'elle soit belle non plus. C'est juste une pochette qu'on ne voit pas. A peine regardée déjà oubliée. Un peu comme la musique du groupe, d'ailleurs. Rien qui accroche l'oeil. Un camaïeu de bleus fade. Des formes géométriques juxtaposées aléatoirement. Sans volonté manifeste de "faire beau". 
Pourtant, le groupe a choisi cette illustration pour donner une image de lui-même et de sa musique. Oui. Mais pourquoi ? Pourquoi cette illustration terne. A mon sens, une pochette de disque poursuit deux objectifs, voire trois :
1) donner envie d'écouter le disque.
2) donner une image au groupe.
3) (pourquoi pas) être un objet d'art en lui-même.


Aucun de ces objectifs ne semble ici atteint. Personne n'a envie d'écouter un disque avec une pochette quelconque. L'illustration ne correspond pas, je trouve, à la musique. Et elle n'est pas bien "jolie".
Vous me direz qu'il y a pire en matière de pochettes. Certains groupes se démarquent même de la concurrence par leur mauvais goût en la matière (citons simplement la pochette du dernier album en date de Weezer ou celle du premier Muse,  et je pense que nous tomberons tous d'accord sur ce point). 
Je ne dis pas que nous ne pouvons pas aimer un disque qui est affreusement emballé. Je dis juste que, parfois, il vaut mieux faire abstraction de l'emballage et qu'au contraire, les albums qui sont accompagnés d'un artwork soigné et de bon goût, en accord avec la musique, y trouvent une plus-value non négligeable et peuvent gagner en profondeur ou en intérêt.
Quoiqu'il en soit, cette pochette du jour me fait penser à l'art contemporain en général et aux monochromes en particulier. Il faudra un jour que je revienne là-dessus. J'ai toujours eu du mal à comprendre ces gens qui stationnent dix minutes devant ça, par exemple, dans une galerie ou un musée. Je dois être peu ouvert à l'art moderne. Ou juste pas dupe, peut-être. J'y reviendrai bientôt.


le site officiel et le  myspace du groupe

********************

traduction du jour  : le texte suivant est un texte d'une chanson connue traduit en ligne par un traducteur automatique. Saurez vous retrouver de quelle chanson il s'agit ? --> Les Rolling Stones : Paint It Black (c'était donné)


"Je vois qu'une porte et moi rouges le veulent avons peint le noir Aucunes couleurs plus, je veux qu'ils tournent le noir Je vois les filles marcher près habillé dans des leurs vêtements d'été où je dois tourner ma tête jusqu'à ce que mon obscurité disparaisse"

18 commentaires:

RegUs PatOff a dit…

Je réessaye paint it black

J-P. a dit…

Facile ! C'est le 1e couplet de "Paint In BLACK" des STONES ! :)

Nathan a dit…

Paint it Black des Rolling Stones, bien sûr.
Et moi j'aime bien ce disque et cette pochette.

Dr. Strangelove a dit…

Paint it Black des pierres roulantes

Sonic Eric a dit…

Paint it black !

Erwan a dit…

The Rolling Stones "Paint it black"

Jen a dit…

Alors la réponse que tout le monde doit avoir déjà trouvée c'est Paint In Black des Pierres qui Roulent.

Quant à la pochette de Weezer, détrompe toi : je lui trouve un certain charme au rond Hurley... (quoique).

hob a dit…

Easy: Paint It Black :)

Dahu Clipperton a dit…

"Paint it black", fastoche (la ligne "no colors anymore, I want them to turn black", ça aide)
(les traducteurs automatiques constituent un grand pas pour le rire de l'homme, tout de même)

Quant aux pochettes, je la trouve pas affreuse celle du Weezer : il a tout de même une tronche sympathique, avec ce sourire un peu gamin (c'est le gars qui joue dans "Lost", non ?).
Celles de Muse sont toutes d'un pompeux consommé, typiques du prog (ne parlons pas de celle de leur dernier chef d'oeuvre en date, brmpf ;D).

S'étendre sur les tares visuelles inhérentes à chaque décennie serait bien trop long pour un commentaire (et les années 2000 ne sont pas mieux loties que les autres)...
Mais de toute façon, certains genres ont une sorte de charte graphique de la laideur et de l'excès (le metal, avant tout). On va encore retomber sur ce truc d'assumer son mauvais goût (ou pas) ^^

Alex (Le Yéti) a dit…

Paint It Black.
Enorme la traduction :)

Pphil80066 a dit…

PAINT IT BLACK

Oeureka a dit…

Je me suis toujours demandé si certains "artistes" réalisaient vraiment l'impact d'un artwork réussi. J'ai pour ma part beaucoup de mal à jouir d'un album si l'on ne me propose pas des images, des couleurs.
J'ai été très frustré lors de l'achat numérique du dernier Radiohead par exemple (alors que la musique de KID A accompagnée du superbe artwork du disque m'avait vraiment fait un effet terrible à l'époque).
Depuis que je ne découvre les albums qu'en ligne, j'ai comme l'impression de perdre une partie du plaisir "offert".
Tout ça tout ça quoi ...

Oeureka a dit…

Paint it black. Rolling stones.

yosemite. a dit…

paint it black des Rolling Stones ?

mon meilleur disque derrière une pochette moche : Knock Knock de SMOG...

The Civil Servant a dit…

Qu'est ce que c'est que ce traducteur?

Bon, là tu nous offre le point quand même : Paint It Black. 'I see a red door and i want it painted black" tout le monde a entendu ça je pense.

J-P. a dit…

L'art "comptant pour rien" au coeur du débat ce lundi soir chez Taddeï à propos de l'expo Murakami à Versailles. La vidéo de l'émission sera dispo dès demain sur le site de France3. La définition qu'en a donné Marc-Edouard Nabe en particulier, s'appuyant sur une "oeuvre" de "l'artiste Wim Delvoye" (intitulée "Cloaca"), est... savoureuse ! :)

J'ai hâte de lire ta réflexion sur ces "arts" dits d'avant-garde ou post-modernes...

Anonyme a dit…

Les Stones
Paint it black

preacher

davnat a dit…

Un petit moment d'hésitation quand même avant de reconnaître "Paint It Black"