lundi 4 octobre 2010

619. ELECTRIC SOFT PARADE : Holes In The Wall


* * * * 1/2
DB records - 2002
1er album sur 4
produit par le groupe
angleterre (Brighton)
cd

Ah que le monde est petit ! Ah que la scène rock est une grande famille ! 
A propos de famille, l'un d'entre vous saurait-il me dire s'il est plus simple de former un groupe avec son frangin qu'en passant une annonce dans le canard local ? A en croire le nombre de groupes composés de frangins ou frangines, on peut le subodorer..
Oasis et les frères Gallagher. The Breeders et les jumelles Deal. Les frères Head au sein de Shack. Les frangines Casady de Cocorosie.  Les quatre (!) Followil de Kings Of Leon. Les jumeaux Pace de Blonde Redhead. La double paire de frères et soeurs de The Magic Numbers. Les frères Reid de The Jesus And Mary Chain. Ce sont les quelques exemples me venant en vrac de fratries rocks. Sans que je puisse en déduire quoi que ce soit. Certains ont même poussé le vice jusqu'à feindre la fratrie (The White Stripes). Ce qui nous fait une belle jambe. Et ne nous expliquera pas pourquoi les frères Alex et Tom White ont fondé ensemble Electric Soft Parade.
Ah vraiment, la scène rock est une grande famille et souvent même une affaire de famille !
Et le monde est vraiment petit. Quoi ? Non ? Vous en voulez une démonstration, peut-être ? Rien de plus simple...


Voyez-vous, par exemple, les frangins White d'Electric Soft Parade s'en sont allés fonder un autre groupe, Brakes. Avec comme frontman Eamon Hamilton, ex-claviériste de British Sea Power. Et alors ? Attendez... Voilà-t-y pas que le deuxième album de British Sea Power a été produit par Graham Sutton qui n''était autre que la tête pensante de Bark Psychosis. Or, Graham Sutton de Bark Psychosis a aussi produit un des deux albums du groupe Snowpony. Vous vous rappelez de Snowpony. Un groupe dont la bassiste était Debbie Googe, ci-devant bassiste des célébrissimes My Bloody Valentine. D'ailleurs, en parlant de My Bloody Valentine, quelqu'un aurait- des nouvelles de Kevin Shields ? En dehors de ses travaux de production à droite à gauche, il pourrait lui prendre l'idée de bosser sur le successeur de Loveless, non ? C'en serait une bonne d'idée ! En 1997, par exemple, il avait produit l'album Hand It Over de Dinosaur Jr. Comme s'il était possible de produire ce groupe... Ah ah, laissez-moi rire. Il avait joué sur le disque (peut-être pour aider J Mascis dans ses soli de guitare...) et Bilinda Butcher avait même apporté ses petits choeurs diaphanes. Tout ça, c'était avant que Lou Barlow ne remontre le bout de son nez pour réenregistrer un album avec son premier groupe il y a peu. Vous vous souvenez que le binoclard de Dayton, Ohio y avait débuté à la basse avant d'aller fonder Sebadoh pour donner de l'air à son songwriting (et peut-être aussi pour reposer ses oreilles de toutes les faussetés de Dinosaur Jr). Un de mes morceaux préférés de Sebadoh, d'ailleurs, vous vous en fichez sûrement mais pour les besoins de la démonstration (qu'est-ce que je cherche à démontrer au fait ?) je vais vous le dire tout de même, est une reprise des Byrds, "...Burned". Cette reprise figure sur le long ep Sebadoh vs Helmet. Dont je n'ai jamais compris pourquoi il portait ce titre. D'autant plus que le groupe Helmet, je ne m'y suis jamais intéressé. Je sais juste qu'en 1992, l'année où Sebadoh sortait ce ep, Helmet sortait Meantime, un album produit par Steve Albini. Ah, voilà, je le connais, lui, Steve Albini. Le Pelé du rock  qui a produit ou participé à plus de mille disques, paraît-il... Et parmi ces disques, certains qu'on ne soupçonnerait pas... Saviez-vous par exemple qu'Albini avait été de la partie pour produire  Yanqui UXO, le dernier album de Godspeed You! Black Emperor ? Si ça, ça vous en bouche pas un coin ! 
Pas de trace de lui, en revanche, sur les albums de l'autre projet d'Efrim Menuck, Thee Silver Mount Zion Memorial Orchestra. Il ne peut pas être partout non plus, ce brave homme ! D'ailleurs, à propos de famille, ce groupe, Mt Zion ou quel que soit son nom à rallonge qui change à chaque album, c'est un bel exemple de famille recomposée : des musiciens qui vont qui viennent, qui participent un jour et pas l'autre. Comme la Jessica Moss qui jouait du violon depuis 2001 et qui est allé voir chez Geraldine Fibbers au bout d'un moment. Geraldine Fibbers chez qui Nels Cline, en provenance de Wilco, était venu un temps gratter les cordes. Vous voyez où je veux en venir ? Comment ça, non ? Ben vous ne voyez pas que tout ça c'est une grande famille ? Les membres de Wilco, toujours prêts à donner un coup de main à un pote pour qu'il puisse enregistrer son album. Regardez Scott Kannberg lorsqu'il a voulu enregistrer le deuxième album de son groupe Preston School Of Industry... à qui a-t-il fait appel ? Wilco, pardi ! Tiens... Scott Kannberg, c'était pas lui qui jouait de la guitare au sein des mythiques Pavement ? Siiiiii ! Et quel pseudo avait-il pris ? Spiral Stairs ! 
Et que retrouve-t-on sur la pochette de cet album d'Electric Soft Parade : des escaliers en colimaçons... 
Ah oui, vraiment, le monde est petit !!


à écouter sur spotify

********************

pochette muette du jour  (pour 2 points) : quel album ? --> Phil, Davnat, Oeureka et LeYéti volent deux points à la concurrence en reconnaissant Butch des Geraldine Fibbers.

5 commentaires:

davnat a dit…

Geraldine Fibbers avec Butch, justement.
Sinon, je n'ai jamais écouté cet album mais le titre "Bruxellisation' du suivant a longtemps tourné en boucle sur mon mp3

Alex (Le Yéti) a dit…

The Geraldine Fibbers: Butch !

C'était bien Electric Soft Parade... Faudra que je réécoute dis donc.

Pphil80066 a dit…

The Geraldine Fibbers "BUTCH"

je ne sais pas où tu l'as trouvé celle là, mais cela n'a pas été simple.

Oeureka a dit…

Geraldine fibbers - Butch

yosemite. a dit…

F***k j'arrive trop tard avec mon Geraldine Fibber de Carla Bozulich !