jeudi 18 mars 2010

599. EGGS : Exploder


* *
teenbeat - 1994
2ème album sur 2

usa

Je suis sûr que vous avez déjà vécu ça quand vous étiez plus jeunot : vous avez le copain d'un copain qui a un groupe. Et un jour, au hasard de pérégrinations urbano-glandouillardes, vous vous retrouvez dans le local de répétition dudit groupe. Bon, vous-même vous jouez avec des potes dans un garage. C'est pas bien brillant mais le but du jeu c'est de se coltiner à un instrument, de se mettre dans la peau d'un rocker une fois de temps en temps. Histoire de piger que vous n'êtes pas à la hauteur de vos idoles. Vous le savez. Vous n'en souffrez pas. C'est comme ça. Ce jour-là, dans le local de répétition, en revanche, vous saisissez tout à fait la difficulté qu'il y a à faire sonner quatre ou cinq individus qui font de la musique ensemble. Dans votre garage à vous, concentré sur vos quatre accords, votre ligne de basse ou votre rythme à ne pas perdre en assommant des fûts, immergé dans votre propre bruit blanc, vous vous fichez bien de savoir à quoi ça peut ressembler de l'autre côté de la porte. Vous ne mesurez même pas à quel point vos parents sont héroïques de ne pas vous demander de cesser incontinent ce tintamarre.
En écoutant les copains du copain de votre copain, vous pigez en quelques minutes l'étendue du souci : le batteur accélère, ralentit, rate des temps ; le guitariste semble plus occupé à se rappeler comment on fait ce putain de si septième qu'à suivre le rythme du batteur et monte le son de son ampli toutes les cinq minutes ; le bassiste tourne en boucle sa ligne de quatre notes et est à deux points de mourir d'ennui ; le chanteur écorche dans un micro de mauvaise qualité mal réglé des mélodies indigentes. Parfois, vers la fin du morceau, on reconnaît dans le vacarme une suite de mots ou d'accord : ah ouais c'était une reprise de Bowie !
Et puis bien sûr, il faut à un moment donné dire ce qu'on en pense parce que bon, toi, tu t'y connais en musique... Là, dans la tête, c'est la panique... Qu'est-ce que je suis censé répondre ? Ouais bien les mecs ! Vous y mettez tout votre coeur, c'est bon ! Vous y gagneriez peut-être à jouer ensemble en vous écoutant les uns les autres, ceci dit... Non ? Enfin, je dis ça, je dis rien, je fais pas mieux !


Eh bien ce disque de Eggs, c'est un peu ça en version double-album... Pas une mélodie potable à se mettre sous la dent. Des morceaux  qui ne viennent de nulle part et qui y retournent, produits avec des moufles épaisses... 
Ce que fait ce disque sur mes étagères ? Bonne question... Il est peut-être juste là pour me rappeler que faire de la musique à plusieurs, ça n'est tout de même pas donné à n'importe qui et que les albums qu'on ne trouve pas très bons, pas originaux et tout ce que vous voudrez, ce sont tout de même les oeuvres de gens qui ont réussi à jouer de la musique ensemble. Mine de rien, c'est déjà pas si mal.
Eggs a splitté en 1995, un an après ce second album. Personne n'a plus alors eu à leur mentir à la fin de leurs répétitions !

le premier album à écouter sur spotify

---------------------------

jeu du jour (1 point) : identifiez le personnage-mystère à l'aide de ces trois indices : indice 1, indice 2, indice 3 --> Jessica Lange dans King Kong, Didier Wampas et la Main Noire devait vous aider à trouver Manu Chao... Bonne réponse de Preacher et LaBuze.

3 commentaires:

La bUze a dit…

Manu Chao !

leyeti a dit…

La pochette me dit quelque chose... je crois qu'à l'époque j'avais lu une critique de ce disque dans les Inrocks.
En fait on a tous dans nos discotheques des disques comme ça, on ne sait pas trop pourquoi on les a achetés. Par exemple, dans la mienne, j'ai le premier album des Northern Uproar. Une bouse. Va comprendre... ;)

preacher a dit…

mano negra - manu chao

jessica lange pour king kong five, le tube

wampas pour alain wampas, membre du groupe de déaprt je crois

la main noire pour le nom