samedi 16 mai 2009

538. THE DODOS : Visiter

* * * * *
frenchkiss - 2008
myspace et officiel
2ème album
usa (san francisco)


Ce qui est pratique avec les petits sondages de bas de post auxquels vous avez chaque fois l'amabilité de bien vouloir répondren c'est qu'ils permettent de mieux vous connaître. Or au sondage concernant The Do, vous fûtes cinq sur neuf à répondre que leur album A Mouthful était "nul", confirmant ainsi la crainte que j'exprimais implicitement d'avoir affaire à un groupe médiatiquement surexposé et massivement rejeté par les fans de musique indé que vous êtes pour cette seule mauvaise raison.
J'ai bien peur d'avoir le vote inverse aujourd'hui. The Dodos est le prototype même de groupe dont la frange indé s'empare et qu'elle érige en étendard. Le succès de ce groupe n'est pas immérité, entendons-nous bien. Leur album de tribal-folk surfe sur la vague du succès d'Animal Collective en proposant une version moins opiacée de leur musique et propose même quelques morceaux d'anthologie assez bouleversants de justesse. Inutile de dire d'ailleurs qu'un vieillard comme moi qui a les plus grandes difficultés à écouter en intégralité un album des explorateurs New-Yorkais a le sentiment de pouvoir un peu participer à la fête en s'écoutant régulièrement Visiter et peut même encore se donner l'impression qu'il est à la page en sentant ses poils se dresser à l'écoute de chansons comme Jodi, The Season, Fools ou Red and Purple.
Musicalement, la formule est ici des plus sobres. Une guitare acoustique. Une batterie ou des percus qui occupent une place centrale et dans les compos et dans le mixage. On pourrait craindre que le tout finisse par se mordre la queue. Bien au contraire, l'album est un festival d'inventivité. Seule fausse note : un ou deux morceaux un tantinet longuet.
Le duo est réputé explosif et passionnant sur scène. Une raison supplémentaire pour que les fans n'en finissent plus de chanter les louanges de leur nouvelle coqueluche.

Vous aurez donc compris que j'apprécie Visiter. Et que je suis reconnaissant à ses auteurs de me faire passer encore pour un jeune quelque temps. Pourtant, je le crains, vos réponses au sondage sur cet album vont m'agacer. Vous allez être plus d'un à affirmer adorer cet album. Vous aurez raison. Mais j'y verrai une injustice flagrante pour The Do. Et je ne pourrai pas m'empêcher de me demander : si The Dodos étaient utilisés dans une pub pour une assurance-vie et matraqués sur les radios françaises pendant une année entière, combien seriez-vous à les traiter de "nuls" ?
---------------------------

indice pour la suite

question de rapidité du jour (1 pt)
: quel rapport entre ceci et l'album du jour ? --> bonne réponse de KillMeSarah

19 commentaires:

Erwan a dit…

Ah non moi j'ai voté "bof"
Vite écouté, vite oublié quoi...
Par contre pour The Dodos, oui je vote "j'adore cet album", pas le choix là.

KMS a dit…

Parce qu'une de leur chanson est utilisée dans une pub pour la bière Miller (Fools)

coolbeans a dit…

Tout à fait. Et je m'aperçois que je n'ai pas mis de lien vers un mp3. Je répare ça de suite.

KMS a dit…

Bon et pourquoi dans ta colonne "je vous lis" on n't voit jamais mes posts hein hein?
Je suis perdu tout en bas de la colonne comme une crotte de bique sèche.

coolbeans a dit…

Soit je ne t'aime pas soit c'est un problème technique.
Je vais essayer de régler ce problème technique.

coolbeans a dit…

Il ne veut pas afficher autre chose, maintenant, que la chanson 451... Etrange, non ?

KMS a dit…

Ah oui. Bizarre.
Tiens le fil rss c'est :
http://kmskma.free.fr/kms.xml

dragibus a dit…

la suite
Julie doiron "good night nobody"

Mariaque a dit…

Absolument valide le débat que tu tentes d'amorcer mais que personne ne suit...

Je suis épargné par la problématique cependant: no radio (France Info dans la bagnole et c'est marre), no TV for me (un match de foot ici et là)...
mais ça me rappelle une certaine nuit de Radio Collège, voilà 3-4 ans, avec Sonic, où nous avions poussé jusqu'à l'absurde le principe de rotation lourde...

Pis je le trouve vraiment pas mal ce disque, façon forêt foutraque cachée par l'arbre lisse...
P't'être un poil bobo quand même ? Branchouille façon service public ? Bah...

Toujours est-il que, pour répondre à votre conclusion, je pense qu'il y a davantage de français qui n'aiment pas The Do que de français les aimant... "pour une mauvaise raison" (est-ce bien clair ?? pas sûr... en tous les cas c'est syntaxiquement pénible*)


* se rappeler de ne pas essayer d'écrire le dimanche matin...

coolbeans a dit…

En tout cas, ce que je décris et semble dénoncer ici, ça n'est malheureusement rien de plus que mon propre réflexe de rejet, aussi, avec certains groupes....

dragibus a dit…

un certain snobisme que l'on retrouve au ciné aussi de réalisateurs qui quoi qu'ils fassent ne peut être QUE génial (Lynch ou Cronenberg par exemple)

Tepepa a dit…

Et Bénabar, il est devenu nul?
Et Raphael?
Et en BD c'est pareil: Sfar, Trondheim c'est devenu nul?

Vertige de faire partie d'une élite de connaisseurs, on voudrait tant que "nos" découvertes aient le succès qu'elles méritent et qu'elles remplacent les stars de la soupe. Et quand elles y réussissent, c'est pour se rendre compte qu'elles font aussi de la soupe.
Donc de deux choses l'une, soit le succès grandissant pervertit immanquablement les petits génies et une sorte de loi naturelle leur fait faire de la soupe.
Soit la nature humaine n'a aucun goût et n'est pas capable de distinguer de façon objective le beau du laid, le bon du mauvais, ce qui conduit à des aberrations d'équation de la pensée du type succès = commercial = nul.
Je penche plutôt pour la deuxième hypothèse.
En bref, rien ne permet de dire que The Dodos font de la meilleure musique que The Police, sinon un schéma pervers de pensée.

trucmuche a dit…

Il y a aussi moults exemples de groupes aimés quand indépendants ou a leurs debuts et toujours aimés depuis (sonic youth, nirvana, noir desir) : l'argument "nos decouvertes" n'est pas une verite absolue

Il y a certes souvent un fond de snobisme elitiste, mais il y a suffit de faire aussi souvent une "moyenne" des critiques pour juger de la pertinence de "succes=commercial=nul" qui reste souvent vraie.

Pour ma part, "the do", l'album est bof 'qq bons morceaux) et j'ai ete decu par le concert.

trucmuche a dit…

Sinon, pr info, la définition du "beau" et de "l'oeuvre d'art", reste un vaste sujet philosophique (http://sylvainreboul.free.fr/art.htm par exemple)

coolbeans a dit…

Il n'était pas dans mes intentions de contester les goûts des uns et des autres.
Je stigmatisais notre (donc la mienne y compris) sale habitude de dénigrer ce qui commençait à avoir du succès (sans parler même du mal que peut faire le succès à la créativité des groupes puisque l'album de The Do est leur premier et que The Dodos étaient inconnus avant "Visiter"...)

-Twist- a dit…

Bon ben j'aime beaucoup cet album aussi tiens. Je trouve qu'ils pourraient tomber dans le pathétique à trop vouloir emballer leurs morceaux à force de mettre es rythmiques partout. Et puis non.

Ton "Leur album de tribal-folk surfe sur la vague du succès d'Animal Collective en proposant une version opiacée de leur musique" est la plus juste définition que j'ai pu lire sur cet album.

coolbeans a dit…

Euh merci... mais à lire ton commentaire je m'aperçois que j'ai oublié un mot : je voulais écrire "une version moins opiacée"... Du coup j'ai écrit le contraire de ce que je voulais. Du coup, cette phrase devient la définition la moins juste que tu aies pu lire sur cet album.

Et je m'explique : The Dodos, c'est la musique d'Animal Collective débarrassée du psychédélisme un peu forcé.
Voilà ce que je voulais dire.
Je ne te déçois pas trop ?

-Twist- a dit…

Bon ben comme un con je l'ai compris comme ca. Donc ca va je ne suis pas decu. Je ne t'en veux point va.

MrMeuble a dit…

Je crois que tu as absolument tout dit. C'est cruel mais c'est vrai. J'ai vraiment hâte de les voir (dans un peu moins d'un mois!)