lundi 5 janvier 2009

504. dEUS : Vantage Point

* * * *
v2 - 2008
6ème album sur 6
10 titres , 46 minutes
produit par Dave McCracken
un titre avec le chanteur d'Elbow
un autre avec la chanteuse de The Knife
belgique

Reprise du boulot aujourd'hui et cerveau qui sort de son hibernation. Ce qui va me permettre sans aucun doute de parler le plus intelligemment du monde sur ce dernier album en date de dEUS.
C'était d'ailleurs un petit peu tôt pour sortir de deux semaines d'hibernation. Ou plutôt, le moment était bien mal choisi. Sortir de sa tanière et se retrouver dans la neige jusqu'au cou, même si on aime bien ça, c'est un tantinet violent.
Ne boudons pas notre plaisir, cependant. Voilà une petite dizaine d'années que la région parisienne n'avait pas revêtu son blanc manteau. Et je ne vous parle pas là des quelques flocons qui, au mois de novembre, font se pâmer les enfants, nez collés à la fenêtre, parce que ça y est, c'est Noël. Je ne vous parle pas des ridicules blizzards vaguement neigeux qui déposent sur les trottoirs une pellicule qui tourne illico à la gadoue marronnasse et dégueulasse qui reteinte les jeans mal ourlés des passants qui passent et qui se confond infortunément avec les crottes de chiens qui jalonnent la migration des dits passants.
Non, je vous parle d'une bonne journée ininterrompue de neige qui fait aujourd'hui ressembler Argenteuil, ancien bastion communiste, à un quartier moscovite enfoui sous quatre sévères centimètres de poudreuse immaculée et qui décompose le macadam de nos trottoirs en une grenaille d'albâtre qui crisse sous le soulier.
La ville est bien plus belle ainsi. On ne s'aperçoit même plus que l'on marche dans une déjection canine, nous sentons sans l'entendre la neige sous nos pas en écoutant Vantage Point dans le Digital Media Player de Sony. Les jeunes enfants, pour la première fois de leur vie, découvrent les joies des jeux d'hiver, un grand sourire étonné se dessinant sur leurs lèvres bleuies. Leurs non-francophones de mères manifestent leur molle désapprobation en leur lançant de gutturales admonestations qu'on devrait pouvoir traduire par "tu vas niquer tes sandalettes, rentre à la maison !"
Demain, tout aura disparu. Les crottes seront à nouveau apparentes quoique peut-être gelées. Les enfants viendront soigner leurs engelures à l'infirmerie de l'école. Il y en aura bien un ou deux avec une jambe dans le plâtre. Et nous ne sentirons plus rien crisser sous notre soulier en écoutant dEUS. Ce qui tombe bien, parce que demain, on passe enfin à autre chose.

En espérant que ce post sur Vantage Point aura su vous convaincre de la nécessité de donner sa chance à cet album.




indice pour la suite

question par mail du jour (2 pts) : de qui qu'est cette oeuvre picturale ? --> de Michaël Booremans, également responsable du bien joli visuel du présent album. Une visite à cette galerie virtuelle est d'ailleurs très vivement conseillée. Bonnes réponses de Dragibus, la Buze et Hobnobs.

4 commentaires:

dragibus a dit…

demain Devastation "Coal"

La bUze a dit…

ou Raymond Devos : un éléphant çà trompe énormément
je sors...

dragibus a dit…

ah oui au fait pourquoi arréter d'écrire de fragiles chroniques de temps en temps sur je ne sais plus le nom du blog "tralallalalalalal club" parce que je trouve que tu écris bien
voilà c'est dit

-Twist- a dit…

Ah ben si c'est Coal de Devastations, je m'incline (perso, mon album de l'année 2006). Mais sinon, je tente quand même leur premier album: 'The Devastations'.

J'ai aucune idée de l'auteur de l'oeuvre par contre... Et j'ai malheureusement un avis trop arreté sur le Vantage Point de dEUS... :(