mercredi 27 juin 2007

222 à 228 : BLUR






















































222. Leisure (1991) * * * * *



223. Modern Life Is Rubbish (1993) * * * *



224. Parklife (1994) * * * * *



225. The Great Escape (1995) * * * * 1/2



226. Blur (1997) * * *



227. 13 (1999) * * * * * 1/2



228. Think Tank (2003) * * * * *



Après un premier album accueilli par le jeune Coolbeans comme le messie (album qui, à l'époque, faisait de façon idéale la synthèse des mouvements noisy-pop et baggy), Blur allait, deux disques durant, explorer l'histoire de la pop anglaise (Modern Life... et Parklife) en s'assagissant progressivement. Suivra leur grand oeuvre, The Great Escape, qui, s'il avait été un peu plus court et contrasté, aurait pu être le chef-d'oeuvre leur permettant d'allier qualité du songwriting, des arrangements, de la production et gros potentiel commercial. C'est en définitive un album un peu indigeste, trop bien arrangé et trop produit.
Sûrement influencés par la nouvelle vague rock américaine (Pavement en première ligne), le cinquième album des anglais sera en 1997 un brûlot rock qui les éloignera de leurs premières amours et constituera leur traversée du désert (ou l'album de la transition si l'on veut être gentil avec eux).
Damon Albarn lâche alors les amarres et 13 transforme la musique du groupe en pop psychédélique dans un album complexe, foisonnant et passionnant. Blur est défiguré mais n'a jamais été aussi beau. Un soleil noir.
Think Tank est le dernier album en date, influencé par la parenthèse africanisante du chanteur en solo. Un hybride expérimental rock brut/bigbeat/musique malienne qui n'est qu'un épisode des expérimentations d'Albarn, personnage majeur de la scène musicale anglaise qui, dorénavant, surprend à chaque sortie (Mali Music, Gorillaz) à défaut de toujours séduire (The Good the Bad & The Queen).
Il aura en tout cas très nettement remporté la guerre qui l'opposa dans les media aux crétins Oasis qui refont le même disque depuis 15 ans, albums un peu plus ratés à chaque occurrence.

Ne reste désormais qu'à recueillir vos avis... Alors ? Le meilleur album de Blur ?

Et quel groupe demain ?

14 commentaires:

Jen a dit…

Le meilleur, je ne sais pas, mais mon préféré reste Parklife, que j'associe toujours à ma première année de fac, émancipation, fiestas et redoublement à la clef... Quel bonheur ! ;-)

Jen a dit…

Et merci pour la découverte de ceux que je ne connaissais pas !

mariaque a dit…

Ex-aequo Modern Life is Rubbish et Parklife, mais à cause, bien évidemment, de mon histoire personnelle dont ces 2 disques furent l'opportune BO !
Reste que Song 2 me troua le fondement un bon moment (avant que EA Games ne la reprenne pour un FIFA quelconque)...

dragibus a dit…

demain "BMX Bandits"

Kill Me Sarah a dit…

J'ai un gros faible pour Parklife... mais bon The great escape est pas mal non plus...

davnat a dit…

Devant tous ces spécialistes Bluriens, je dois avouer avec humilité ma nullitude en ce qui les concerne. Je crois que j'aime bien le tout début pour le souvenir du festival des Inrocks avec Blur, Lush et Pulp à l'affiche. Sinon j'ai toujours trouvé Damon Albarn un peu méprisant avec ses petits camarades de classe (Noël et Liam, qui, il est vrai, font un peu de la musique de crotte) sous prétexte que c'étaient des prolos limite bouseux et lui, un intello branché qui se cachait sous ses survêts de supporteur de foot.
Donc pour ce qui est de leur musique, finalement je n'ai pas grand chose à dire.

Ah et pour demain BMX bandits.

coolbeans a dit…

Davnat, j'ai le plaisir de t'annoncer que nous vîmes le même concert... lorsque Damon fit peur à tout le monde en marchant en équilibre sur le rebord du balcon... t'en souviens-tu ?

Anonyme a dit…

Blur, c'est pas mal mais j'ai toujours préféré Pulp, désolé! je ne connais pas suffisamment leurs albums pour prétendre en choisir un.
Sonic

mariaque a dit…

Bien bon Pulp, mais moins dansant !
En même temps je danse pas.

dragibus a dit…

Le dernier album me plait le plus parce que le groupe a fait autre chose et avec pas mal de réussite
Tes titres (d'ailleurs c'est dommage tu ne donnes jamais le titre des morceaux en écoute d'ailleurs...) m'ont donné envie de réécouter le "13", le morceau proposé est ... étrange

davnat a dit…

Mon cher Coolbeans, je dois (tout honteux) rétablir la vérité historique : je n'étais pas à ce concert. En fait c'était l'intitulé de l'affiche avec tous ces groupes aux noms bizarres qui m'avait amusé à l'époque (peu de temps après, je crois même qu'il y avait un groupe qui s'appelait Plush)et je n'ai donc pas vu Damon Albarn risquer sa peau sur le balcon (déjà qu'à l'époque j'habitais juste à côté de l'Erotika ou le chanteur du Cri de la Mouche a fini lamentablement sa vie de musicien sur le bitume...)
Je me suis rattrapé pour Pulp avec un certain nombre de concerts par le suite (comment ça Mariaque, Pulp n'est pas dansant?)mais je n'ai finalement jamais vu Blur en live.

Il me semble que la même année, pour l'autre affiche du festival, il y avait Ocean Color Scene (ah oui mais on en est pas encore à la lettre O).

coolbeans a dit…

C'est vrai que ce jour-là il y avait aussi Pulp à l'affiche. C'était d'ailleurs très très bien malgrè l'horrible gilet en moumoute sans manches de Jarvis Cocker. Et sur le fait que Pulp ne soit pas un groupe dansant... cela explique peut-être pourquoi Jarvis est si ridiculement fascinant lorsqu'il trémousse son petit corps d'endive sur scène...

davnat a dit…

Une petite précision tout-à-fait personnelle et (probablement) tout-à-fait inintéressante : Jarvis Cocker et moi-même amenons nos fils et fille respectives dans le même square après l'école. Et bien, aucun trémoussement dans le bac à sable n'a encore été constaté.

coolbeans a dit…

Jarvis est guéri. Vous transmettrez nos félicitations, cher Davnat !