vendredi 22 octobre 2010

620. ELEFANT : Sunlight Makes Me Paranoid


* * * *
1er album sur 2
produit par Tom Clapp
usa (NYC)
rock élastique, racé mais répétitif
Elefant, c'est avant tout une énorme basse new-wave et un batteur aérien et souple. Voilà ce qui marque l'oreille aux premières écoutes.
Mais c'est aussi, malheureusement, tout le drame de la relation que je peux avoir à ce groupe. Moi qui suis d'habitude surtout conquis par la voix d'un chanteur, un son de guitare, des mélodies ou des arrangements lorsque je découvre un groupe, je vois d'un très mauvais oeil ceux que l'on remarque à leur section rythmique. C'est généralement très mauvais signe. Si l'on remarque dès les premières écoutes que le batteur est bon (ou mauvais), c'est que l'oreille n'a que ça à entendre. Sur Sunlight Makes Me Paranoid, par exemple, je vous mets au défi de dégoter un motif de guitare intéressant. Soit le guitariste manque d'imagination, soit il manque de personnalité. Pour que le bassiste parvienne à imposer son son dans chacun des morceaux de l'album, il faut vraiment que les autres gars n'aient pas grand chose à proposer d'intelligent. C'est pour ça que je ne goûte guère les musiques électroniques (qui sont à forte composante rythmique). C'est pour cette raison aussi que j'ai toujours boudé un groupe comme New Order. Quand la star du groupe est un type qui tient sa basse sur ses genoux et qu'on n'entend que lui... je fuis !
C'est donc l'impression que me laisse ce groupe. Dix fois la même rythmique déclinée en dix chansons à peine différentes les unes des autres. Alors oui c'est une bonne section rythmique. Mais non, ça ne suffit pas à faire un bon disque. Et surtout, ça ne suffit pas à me séduire.


à écouter sur spotify

********************

chanson traduite du jour  (pour 1 point) : un traducteur automatique a traduit une chanson célèbre... Laquelle ? "Sur une route foncée de désert, vent frais dans mon odeur chaude de cheveux de [petite queue], se levant vers le haut par l'air vers le haut en avant dans la distance, j'ai vu qu'une lumière miroitante que ma tête s'est développée lourde et ma vue s'est développée faible J'ai dû m'arrêter pour la nuit" --> Hotel California, bien sûr !

13 commentaires:

Erwan a dit…

Eagles - Hotel California

4 étoiles c'est pas mal quand même, ça a dû te séduire un petit peu non? J'ai aussi cet album, à cette époque j'étais pas mal dans ce genre de groupes, mais aujourd'hui j'ignore ce qu'il est advenu de 95% de ces groupes ^^

KMS a dit…

Eagles : Hotel California

Sonic Eric a dit…

Hotel California, non ?

hob a dit…

Hotel California
Such a lovely game!

davnat a dit…

Je ne vais pas laisser passer comme ça le "lent" qui tue : "la Pension Californie" des Aigles.
Sinon, Haricot Frais, tu n'es pas venu sur mon journal de la toile pour répondre à ma question concernant ton aspirateur.

Anonyme a dit…

hihi

Eagles - Hotel California

je vais me refaire le solo en air guitar, tiens

preacher

The Civil Servant a dit…

oh putain tu fais des cados, là :
Hotel California des Eagles

phil a dit…

EAGLES "hotel california"

yosemite. a dit…

Hotel California des Eagles ?

trop trop easy (rider)...

J-P. a dit…

-> EAGLES, "Hotel California"

Alex (Le Yéti) a dit…

Hotel California, des ineffables Eagles.

Guic' the old a dit…

Reponse: Hotel california!

Oeureka a dit…

Eagles - Hotel California