jeudi 15 avril 2010

602. LISA EKDAHL / PETER NORDAHL TRIO : Back To Earth

* * * * 1/2
BMG - 1998
5ème album sur 11
278 auditeurs sur lastfm
suède

Plusieurs jours que je bloque, comme à chaque fois que je ne suis pas inspiré par un disque.
Pas que ce Back To Earth soit mauvais, mais ce jazz propre sur lui, toujours pas remis de la période cool des Miles Davis, Gerry Mulligan et Lenny Tristano des années 50, ne sait pas m'enthousiasmer comme sait le faire la pop.
Plusieurs jours donc que je me fais prier tous les soirs, que ce disque me fait de l'oeil du haut de son étagère et que je l'ignore royalement.
Et puis ce soir, alors qu'il ne fait même pas encore nuit, je me suis rué sur le cd à l'instant où j'ai mis le pied dans l'entrée de mon appartement. Le déroulement de la journée l'exigeait, semble-t-il.
Il faut bien dire que lutter chaque jour depuis deux semaines contre un jeune sociopathe de quatre ans complique diablement le quotidien. L'épuisement guette vite, surtout lorsqu'il faut assurer l'instruction de toute une marmaille dans le même temps. On déploie des trésors d'imagination pour tenter d'éviter les crises du bambin tout en tentant de comprendre pourquoi tel autre n'arrive pas à saisir le principe du tableau à double-entrée et comment on pourrait l'aider à piger le truc. On arrive à faire l'un et l'autre grâce à un cerveau curieusement structuré, capable de faire un tas de choses à la fois. Jusqu'à ce que le bambin pète un plomb et tente de décapiter ses petites voisines à coups de ciseaux à bouts ronds et entreprenne de cracher, taper, mordre et hurler sur tout ce qui bouge, adultes compris. Là, la lutte physique débute. Petite bagarre de trois secondes parce qu'un merdeux de quatre ans, aussi sociopathe soit-il, est tout de même moins fort qu'un homme de 80 kilos. Quelques minutes de contention, de paroles douces mais fermes et de regards inflexibles plus tard, le bambin est calmé mais doit rester sous très haute surveillance jusqu'à la fin de la journée puisque le manège peut recommencer à tout instant. Donc, ça, déjà, ça fatigue. Mais le pauvre gosse souffre, on est là pour l'aider à aller mieux, ça fait partie du métier (même si on a tout de même pas une formation d'infirmier psychiatrique).
Alors quand la fin de journée arrive, on est content de bientôt rentrer chez soi retrouver ses babouches  et ses disques pops. Enfin, presque. Parce qu'il faut encore prendre à part le gentil papa de l'autre gosse insupportable de la classe qui frappe en moyenne deux-trois copains par jour et lui expliquer que ça fait plusieurs fois que le gosse arrive à l'école le matin en sentant le pipi à trois mètres et que, vous comprenez monsieur, les petits copains ne veulent plus s'asseoir à côté de lui ça devient embêtant, peut-être avez-vous un problème avec votre sèche-linge, penchez-vous sur le problème, je dis ça c'est pour le bien-être de votre enfant. Sinon oui ça s'est bien passé il n'a fait mal qu'à deux camarades aujourd'hui. 
Alors là bien sûr, le papa prend la mouche et demande si je le cherche et menace d'appeler l'Inspection de l'Education Nationale et est à deux paumes de m'en retourner une au milieu du couloir mais en travers de la gueule. 
Et puis ça y est la journée est terminée.
Après des journées de ce type, rentrer écouter du jazz dans son petit fauteuil en mangeant des M&Ms, ça prend des allures de Graal. On ne se demande plus si le jazz est une musique qui peut parfois être chiante. On laisse les mélodies et les instrumentations soyeuses d'un quatuor prendre tous les petits tracas de la journée par la main et les emmener se perdre loin, très loin de notre quotidien. 
Et le lendemain, on est presque regonflé à bloc pour jouer la camisole humaine et le punching-ball pour irresponsables à nouveau.

Lisa Ekdahl sur spotify (mais pas cet album)

---------------------------

jeu du jour (1 pt) : quelle est cette pochette que je vous décris ci-après ? --> "pochette bleue et blanche. Au premier plan, des cygnes dans ce qui semble être un lac. Du haut de la pochette tombent quelques branches d'un arbre en fleurs (blanches). Au loin, derrière une brume légère, une montagne enneigée. Le ciel bleu n'est parcouru que d'un ou deux cirrus. L'image dégage une impression de grande sérénité." --> SonicEric, KillMeSarah et Jladisco ont reconnu ça.

13 commentaires:

The Civil Servant a dit…

Bon déjà pour le gosse on va arranger ça.
Je vais me débrouiller pour faire libérer Marc Dutroux et le faire prestement conduite à Argenteuil.
En ce qui concerne le père, je passe un coup de téléphone à Eric Besson, il va certainement trouver de quoi le mettre à l'ombre quelque temps histoire de réfléchir sur sa povre condition de père d'abruti et abruti lui-même.

Alors la pochette c'est heu... je sais pas faut que je réfléchisse.

J-P. a dit…

Eh bien, ça commence tôt la violence à l'école ! Tu pourrais témoigner ce soir à "A vous de juger" (TV, Fr2) où ce thème sera en débat...
J'espère que tu n'en as QUE deux "des comme ça" dans ta classe... Bon courage pour demain (car c'est jamais facile une veille de vacances avec les mômes !)

coolbeans a dit…

Ah mais JP, ce gamin n'est même pas de ma classe. Je l'ai pris en charge parce que je suis le seul à en arriver à peu près à bout.
Sinon, il y en a d'autres bien sûr qui ne sont pas tout à fait très clairs dans leur tête... mais ça, c'est le quotidien de l'instit de mater...

Sonic Eric a dit…

Sumday Grandaddy, non ?

davnat a dit…

Cher Coolbeans, ma matinée du jeudi ressemble à s'y méprendre à celle que tu décris et pourtant je n'arrive pas à écouter Lisa Ekdahl qui m'emmerde au-delà de ce qui est raisonnable. Crois-tu que je devrais prendre des classes en plus ?
A part ça je regarde la pochette, et je trouve que Lisa Ekdahl elle est sexy au-delà de ce qui est raisonnable.

coolbeans a dit…

Un Davnat dans l'Education Nationale ?

davnat a dit…

Par la bande seulement.

KMS a dit…

Alors pour la pochette je dirais Grandaddy Slumday.

Pour le reste je compatis.

La bUze a dit…

excellent le concept de l'énigme.... dommage que j'ai pas la réponse :(

La bUze a dit…

peut être le menacer d'aller voir un Cardinal devrait le calmer, le bambin, non ?

Jladisco a dit…

Pour la pochette C'est Grandaddy album Sumday non?

The Civil Servant a dit…

Bon pour la pochette honnêtement je ne retrouve pas, alors je vais y aller au hasard :
"une brume légère, une montagne enneigée, une image qui dégage une impression de grande sérénité..."

Hum ???

Iron Maiden - The Number of the Beast ?

Anonyme a dit…

2 dans une classe de combien ? c est déjà trop. repose toi et reviens nous en forme.