jeudi 4 février 2010

580. EARTHLING : Radar



* * * * 1/2
chrysalis - 1995
1er album sur 2
23416 auditeurs sur lastfm
 angleterre (Bristol)

Dans les années 90, le monde de la musique était géographiquement centré sur deux villes anglo-saxonnes... Seattle d'un côté pour la renaissance commerciale du rock à guitares sales et à cheveux gras et Bristol de l'autre pour la naissance d'un nouveau genre, le trip-hop, fusion audacieuse du rap, de la musique lounge et de l'intelligent-techno. Et nous fûmes nombreux à l'époque à faire le grand écart transatlantique entre ces deux capitales culturelles temporaires.
Oh bien sûr nous n'écoutions pas que ça, mais, il faut le reconnaître, ces deux genres étaient à la mode (en témoignaient la multiplication des musiques de pub piochés dans les disques appartenant à l'un ou l'autre).
Une bonne façon de bien connaître vos amis qui se sont intéressés à la scène "rock" à cette époque est de leur demander ce qu'ils réécoutent le plus souvent aujourd'hui... Untel se refait tous les six mois l'intégrale de Mudhoney ? Résolument rock, le poteau ! Tel autre aime glandouiller en réécoutant les compils du label Cup Of Tea ? Assurément versé dans les musiques électroniques, l'aminche ! Rares doivent cependant être ceux qui sont restés attachés aux deux genres... Qu'ils se fassent connaître, la science aura besoin d'étudier leur cerveau !
En ce qui me concerne, si j'avais un ami et qu'il faisait sur moi ce test, il apprendrait que j'ai, quinze ans plus tard, beaucoup de mal à écouter une heure de trip-hop, aussi réussi le disque soit-il !
Cet album d'Earthling, donc, est une indéniable réussite,oui, un alliage des plus fins de ce que je vous décrivais plus haut, certes. Mais une heure de cette musique finit par me taper sur le système. Ce qui confirme donc que j'ai une fibre bien plus rock qu'électro. Ce que beaucoup d'entre vous savent depuis belle lurette !
Cependant, pour ne point décourager injustement ceux qui n'ont jamais entendu la musique d'Earthling, je conseillerai tout de même d'aller au moins écouter les trois morceaux qui ouvrent l'album et qui sont parmi les plus belles productions de trip-hop (avec l'intégralité du premier album d'Alpha, ComeFromHeaven, qui sortira deux ans plus tard...) à mon humble avis de moyennement connaisseur.


à écouter sur spotify + deezer


---------------------------

jeu du jour (2 points) : ... et pourtant, cette affiche, en suivant un certain raisonnement tortueux, a bel et bien un rapport avec notre album du jour ! Lequel ? --> Davnat et Preacher ont fait le lien : Seven Years In Tibet est un morceau de l'album de David Bowie, Earthling.

11 commentaires:

RegUs PatOff a dit…

Parce que devant l'himalaya "t'es rien" ?

coolbeans a dit…

Eh eh...

davnat a dit…

Earthling, c'est un album de Bowie sur lequel il y a la chanson "seven years in tibet"... tu as déjà fait plus tordu, je trouve.

KMS a dit…

Super album, pas très connu pourtant.

yosemite. a dit…

un grand disque mais j'ai bien peur de faire partie de ces gens qui n'écoutent plus de... trip hop ? (mais qu'est-ce ?)
si on met Portishead de côté, ça va sans dire^^

Oeureka a dit…

Leur reprise de Because the night m'avait fait un gros gros effet à l'époque.

coolbeans a dit…

Ah tiens je ne connais pas cette reprise. Je vois qu'elle est sur spotify, je vais aller écouter ça...

preacher a dit…

Titre d'une chanson sur le Bowie de 97, Earthling justement , non ?

Alex (Le Yéti) a dit…

Héhé, j'écoute toujours mes vieux albums de trip-hop en fait... Surtout le Alpha que tu a mentionné, une classe au dessus de la concurrence (Portishead excepté) je trouve. Le Earthling m'avait beaucoup plu et me plait toujours, surtout pour le doux flow de Mau.

Benjamin F a dit…

En 95, je devais encore écouter du grunge... Jamais eu l'occasion de découvrir ce groupe à posteriori.

Benoit a dit…

ah Earthing super album, les débuts du trip-hop... c'était mieux avant !!