samedi 1 mai 2010

605. ELBOW : Cast Of Thousands

* * * * 1/2
v2 - 2003
2ème album sur 4
89979 auditeurs sur lastfm

angleterre (Manchester)

Et si l'on décidait un jour de s'intéresser aux pochettes de disques, surtout à l'heure de la dématérialisation de la musique ? Que verrait-on ?
On verrait que chaque pochette de disque est une oeuvre à part entière, qu'elle est un choix de l'artiste, une porte que l'on aura ou non l'envie de pousser pour voir ce qui se cache derrière. Je ne sais pas si je vous ai déjà parlé de mon amour pour les pochettes de disques ?
Cette pochette de cet album d'Elbow, par exemple, que donne-t-elle à voir ? Pas grand-chose en apparence. Le groupe ne s'est pas foulé se diront certains. C'est mignon se diront d'autres. Presque tous se diront qu'on ne peut pas savoir à quoi s'attendre musicalement en voyant cette illustration. 
Il y a pourtant dans toute image énormément à regarder, à comprendre, à interpréter. Ces deux statuettes sont tout ce qu'il y a à regarder. Imaginons un instant que ces statuettes, c'est vous et moi. Elles sont blanches sur fond blanc. Ce qui permet de les distinguer de leur environnement, ce sont uniquement leurs imperfections qui ressortent. Leur saleté, leurs fêlures et leurs ombres sont tout ce qui permet de les voir. Elles ont l'air lisses, ces statues. Mais elles ont une façon de nous fixer de leurs yeux creux qui laisse imaginer qu'elles ne sont lisses qu'en apparence et que le toucher révèlerait bien des aspects mal polis.
Et ces deux personnages, que font-ils donc côte à côte ? Ne pourraient-ils se regarder un peu ? Pourquoi cherchent-ils à établir un contact en nous fixant ainsi alors qu'ils n'ont qu'à se tourner pour être face à face ? Ne serait-ce point là un symbole de notre société où les gens vivent les uns à côté des autres sans plus se voir ? Et où sont donc les mains de ces figurines ? Dans des poches ? Dans leur dos ? Toujours est-il qu'ils n'en ont pas et que cela ressemble fort à de l'impuissance. D'ailleurs, tout cela ne semble pas ennuyer le moins du monde nos deux amis qui ne montrent aucune expression. Comme s'ils étaient tout à fait indifférents à leur sort ou incapables d'exprimer leur détresse. D'ailleurs, cet homme et cette femme, sont-ils un couple ? Pourquoi le seraient-ils ? Pourquoi ne pourraient-ils pas l'être ? Pourraient-ils l'être ?
Le titre de l'album ensuite peut fournir des indications. Cast Of Thousands peut avoir plusieurs sens. "Cast" peut signifier par exemple "un moulage". Un tel titre placé au-dessus de cette illustration et nous voici à deux doigts de penser que le groupe a voulu nous dire que nous sommes une multitude à être fait dans le même moule que nos deux statuettes. Tous identiques et uniques. Tous imparfaits mais identifiés par nos défauts. Tous seuls les uns contre les autres. Tous conscients de leur sort et incapables de s'en plaindre réellement.
à écouter sur spotify

---------------------------

jeu du jour (1 pt) : De quelle pochette de disque est extraite cette image ? --> Hallowed Ground des Violent Femmes. (bonne réponse de KMS, Preacher, Dahu Clipperton, The Civil Servant et Sonic Eric)

10 commentaires:

KMS a dit…

Violent Femmes : Hallowed ground.

KMS a dit…

Beau travail d'analyse sur la pochette, mais ça n'enlèvera pas à Elbow ce coté néo-prog assez chiant je dois dire...

coolbeans a dit…

Mouais. Le côté "prog" d'Elbow est tout de même très discret. A mon sens. Et le groupe est bon sur scène.

KMS a dit…

Ah moi il m'avait fortement ennuyé (époque du premier album).

preacher a dit…

violent femmes
Hallowed Ground

Dahu Clipperton a dit…

Elbow, je ne connais que leur beau premier album, "Asleep in the back", et ses inspirations talk-talkiennes dernière période (bien plus convaincant à mon avis que les pompeux Shearwater)
(désolé, je peux pas m'empêcher de dire du mal de Shearwater...)

Sinon, l'image vient du "Hallowed ground" des Violent femmes.

dragibus a dit…

excellent album
leur meilleur je pense

The Civil Servant a dit…

L'alboum :
C'est Hallowed Ground des Violent Femmes...

Sonic Eric a dit…

Violent femmes
Hallowed ground

yosemite. a dit…

et flûte, j'ai raté le concours facile de la semaine^^

à noter que Xavier chez Blinkinglight essaye de faire une chronique "Artworks" très sympathique ma foi...
et non, ces deux statuettes ne peuvent être vous et moi, ou bien l'un d'entre nous est une femme...