lundi 8 juin 2009

540. DON NINO : Real Seasons Make Reasons

* * * 1/2
prohibited records - 2001
site officiel et myspace
1er album sur 3
france

Etre fan de musique, ça n'a pas que des aspects positifs. Surtout si on aime des artistes qu'on est le seul à connaître à plusieurs kilomètres à la ronde... Difficile de partager sa passion au quotidien. On tente bien de temps à autre de partager notre enthousiasme pour une chanson d'un groupe danois de post-punk mais, au boulot, il y a toujours un téléphone qui sonne au moment où on aimerait dire "t'entends ça, c'est fascinant, non, cette façon qu'il a de se détruire méthodiquement les cordes vocales ?". En famille il y a toujours le petit dernier qui veut son goûter à l'instant même où il faudrait entendre un pont dément de trois secondes dans une chanson de huit minutes. C'est pour ça qu'il y a tant d'audio-blogueurs. On n'est pas forcément plus écouté mais au moins on tape notre petite bafouille sans être interrompu par une sonnerie intempestive ou un chiard affamé.

Et puis, parfois, nos proches se souviennent qu'on a tout de même une forme d'expertise en la matière. Que tant d'années de radio et de "bloguat", ça peut vouloir dire qu'on en connaît un rayon question musique. Et là, donc, il peut arriver que la famille ou les collègues reconnaissent que notre singularité peut après tout s'avérer utile à quelque chose. Et l'on nous sollicite.
L'instant est quasi-magique. Nous voilà tout auréolés d'une importance nouvelle. Et bien entendu, nous sommes prêts à tout pour prouver que nous sommes bien à la hauteur de cette réputation qu'on aimerait avoir. Quitte à se prostituer un peu et à abandonner en cours de route l'impeccable crédibilité indé que nous avons patiemment bâtie.

Or donc, en ce qui me concerne, à l'école, je suis par exemple chargé deux fois l'an de l'animation musicale de nos fêtes d'école. Et là ce sont mes talents techniques de DJ qui sont requis. Stéphane (oui, c'est moi, hi hi) sait mettre des disques dans une platine, programmer la bonne piste et faire en sorte que les morceaux démarrent en appuyant sur la touche "play". Deux fois par an, je démontre toute mon expertise dans ce domaine. Et je force l'admiration de mes collègues, toutes féminines, qui ne m'ont cependant encore jamais demandé mon numéro de téléphone, même après un set particulièrement chiadé techniquement. Je passe sous silence le fait que les disques que j'enchaîne aussi impeccablement sont tous les derniers tubes que connaissent des enfants de quatre et cinq ans, parmi lesquels j'arrive parfois à glisser un Mika ou un Outkast.

Or donc, encore, la famille sait aussi se souvenir que je m'y connais un peu.
Ma soeur se marie la semaine prochaine. Et à qui croyez-vous qu'elle a demandé d'animer musicalement la soirée ? Hé hé... Et croyez-moi, je n'étais pas peu fier qu'elle me confie une tâche de cette importance. Dès que j'ai appris la nouvelle, j'ai commencé à concocter des compils pas piquées des hannetons pour faire danser les invités jusqu'au bout de la nuit. Les Ting Tings y côtoient les Stranglers, The Raveonettes y guinchent avec Taxi Girl et Goldfrapp y fait de l'oeil à Arctic Monkeys ou Late Of The Pier. Entre autres. Je vous prie de croire que ça dépote et qu'il y aura plus d'un soulier verni usé sur le dance-floor samedi prochain.
Enfin... c'est ce que je croyais en tout cas. Car hier, avec soeurette, nous fîmes le point. Et elle me mit au parfum sur l'ambiance qu'elle souhaitait pour ses copines, leurs maris et toutes sortes d'autres invités. Du coup, je me retrouve à trier le bon grain de l'ivraie dans des compils années 80 et des méga-funk 4CD pour reconnaître le terrain le plus efficacement possible. Et samedi, Stéphane, l'expert, saura encore parfaitement mettre un CD dans le lecteur, sélectionner la bonne plage...

Qu'est-ce qu'on f'rait pas pour correspondre à l'idée que se font de nous les gens qu'on aime et pour contribuer à leur offrir une jolie fête.. hein ?



PS : Et qu'est-ce qu'on f'rait pas non plus pour échapper à l'écriture d'une chronique sur un album de post-folk, aussi français et bon soit-il ?


---------------------------

indice pour la suite

question de rapidité du jour (1 pt)
: quel point commun entre les disques 539 et 540 de cette collection ? --> bonne réponse de Hobnobs

18 commentaires:

daniel a dit…

ILs ont été mis en ligne par le même internaute qui saura valider cette réponse rapide et pertinente ...

coolbeans a dit…

Ah oui. Mais non. ;-)

dragibus a dit…

ils ont joué ensemble à Macon à la cave à Musique le 23 nov

coolbeans a dit…

Je parle bien des "disques" et non des artistes.

daniel a dit…

A Mâcon ? Vous savez que j'ai rencontré Mingarelli à Mâcon vendredi justement ?

davnat a dit…

Peut-être que Don Nino a les doigts ronds... peut-être.

coolbeans a dit…

Pas julie julie comme vanne, ça, Davnat !

daniel a dit…

Je viens de ton lire ton billet et c'est marrant parce qu'alors que samedi soir je devais supporter toutes les merdes des annèes 80 à un anniversaire , je me suis pris à m'imaginer en train de faire le DJ . Je me voyais en train de balancer un titre du dernier Phoenix , histoire de faire sauter tout le monde avec un peu de facilité , avant d'enchaîner sur une sélection de Marvin Gaye ...

hob a dit…

André Herman Dune joue sur les deux disques.

coolbeans a dit…

A ma connaissance, André ne joue pas sur l'album de Julie Doiron mais c'est presque la bonne réponse.

coolbeans a dit…

Allez, j'accorde la bonne réponse.
Le point commun est effectivement Herman Düne.
André Herman Düne joue sur deux morceaux de l'album de Don Nino. Julie Doiron a featuré chez Hermzan Düne.
Voilou.

hob a dit…

Un élan de générosité que j'apprécie, Coolbeans!

Sonic Eric a dit…

Je me demande si je préfère pas ton billet à une critique en bonne et due forme du disque de Don Nino

Paul a dit…

C'est très juste en tout cas et je pense que pas mal de monde se retrouve dans ton histoire.

Jen a dit…

Ah la famille !
Tous des ingrats qui ne comprennent rien...

Ca me rappelle se souvenir douloureux où j'avais diffusé le clip que j'avais réalisé et dont j'étais tellement fière... à ma grand-mêre. C'était un long clip pourtant (4 minutes !). Elle a trouvé le moyen de partir à la cuisine pour aller chercher le café et le servir à tout le monde. Quand elle a enfin jeté un oeil à la télévision... c'était le générique de fin.
Mais elle est gentille, elle m'a dit que "c'était bien".

Arf.

lyle a dit…

Ma belle-soeur se marie bientôt, elle n'a pas pensé un seul instant à me laisser m'occupper de la musique.
Pourtant 'Faith' (celui des Cure, hein!) et 'Are you happy now' (de Sophia) ça m'aurait paru de circonstance...

davnat a dit…

Au fait pour la suite Don't be a stranger avec "Frutti di mare"

dragibus a dit…

ah pour animer la soirée en saloperies années 80 là faut m'appeler mon p'tit gars

si tu qq lacunes d'ici samedi envoie moi un mail on verra ça ensemble, au pire je peux faire un saut au mariage samedi, j'ai plein de K7 chez ma mère