samedi 17 janvier 2009

508. DEVOTCHKA : Una Volta

* * * * 1/2
cicero recordings - 2003
2ème album sur 4
11 titres , 41 minute
produit par Craig Schumacher
usa (Denver, Colorado)

La démarche stylistique de Nick Urata avec Devotchka peut être apparentée à celle de Burns et Convertino avec Calexico. Les deux groupes injectent du folklore dans le rock américain. On retrouve d'ailleurs Craig Schumacher, collaborateur régulier de Calexico, aux commandes de l'enregistrement de cet album ainsi que Nick Luca, collaborateur plus occasionnel des mêmes, à la guitare sur un des titres.
Una Volta fait souvent penser au groupe de Tucson, donc, mais aussi, et plus étonnement, à Andrew Bird (la voix de Nick Urata et l'utilisation répétée d'un violon).
La couleur musicale qui domine dans ce disque, c'est donc cela : Calexico qui s'offrirait un voyage touristique dans les Balkans (quoique leur influence soient moins nette que dans le précédent) avec Andrew Bird en invité de luxe.
Et comme au niveau compos, Urata est loin d'être maladroit, le résultat final est bon.

(PS : j'apprends en lisant des notules consacrées à cet album qu'Andrew Bird est un fan ardent de Devotchka et qu'il a précisément découvert le groupe avec cet album. Je l'ignorais en comparant leurs musiques ci-dessus.)




indice pour la suite

question du jour (1 pt) : pourquoi aujourd'hui ? --> bonne réponse de Davnat

5 commentaires:

davnat a dit…

Demain Devotchka "Curse your little head"

davnat a dit…

Et la statue, c'est une pleureuse, une "Llorona" comme une des chansons de l'album ?

coolbeans a dit…

Oui, tout simplement. J'étais pas très inspiré, aujourd'hui...

davnat a dit…

Ah, l'inspiration...

-Twist- a dit…

Bon, encore raté.
Sinon, sur le groupe, Devotchka, je ne connaissais que de nom. Mais les deux extraits que tu as mis en ligne donnent envie d'en savoir plus.^^