dimanche 24 août 2008

445. DANCE DISASTER MOVEMENT : We Are From Nowhere

* *
dim mak - 2003
1er album

1935 auditeurs sur lastfm
rock experimental
usa

(explication de l'indice d'hier : dim mak, label du groupe)

Il y a eu un moment dans ma vie d'acheteur de disque où tout s'est arrêté. Tout simplement parce parce que des enfants. Tout simplement parce qu'il a fallu consacrer son argent à la vraie vie. Les couches, les petits pots, les impôts, une nouvelle machine à laver, l'assurance de la voiture, les vacances en Bretagne. Et plus d'argent pour la musique. Ce qui a signifié passer de 2 ou 3 albums par semaine à rien. Sevrage radical, super violent.
Mais comme il y avait toujours une émission de radio à assurer (deux heures par semaine quand même), il a fallu essayer de se débrouiller autrement. Et nous avons commencé à contacter les labels et les distributeurs. Ce qui aura duré une petite année. Une année à téléphoner tous les jours, à réexpliquer tous les jours à des interlocuteurs toujours différents la raison d'être de l'émission, à réclamer tel ou tel album pour pouvoir en faire la promotion.
Et ça fonctionnait. Un peu. Je recevais de temps en temps des albums. Rarement ceux que j'avais demandé. Je recevais plus souvent des singles voire des cds 1 titre. De groupes qui ne m'intéressaient que trop peu d'ailleurs. Et lorsque nous avions réussi à gagner la confiance d'un interlocuteur, on nous annonçait que son CDD était terminé et que nous devions désormais nous adresser à untel qui reprenait son poste. Et tout était à recommencer. Une version moderne du mythe de Sisyphe. Ni plus ni moins. Et c'était épuisant. Et, tout compte fait, aussi ruineux que d'acheter des disques.

Un point positif, tout de même, de cette aventure téléphonique, fût qu'un ou deux distributeurs ne rechigna pas à m'envoyer régulièrement des albums. Ainsi le distributeur du label Dim Mak m'envoya presque tout ce qui sortit à l'époque. Je ne connaissais ce label ni d'Eve ni d'Adam. La musique de leurs groupes ne me plaisait pas tant que ça. Mais nous finîmes par organiser une émission spécialement consacrée au label.

Puis j'ai découvert le téléchargement.
Fin de l'histoire. Tirez-en la morale que vous voudrez (s'il y en a une à tirer).

PS : enfin un disque de ma discothèque susceptible de plaire à Dragibus...


site officiel
myspace


Dance Disaster Movement
- Erehwonmorferaew



indice pour la suite

énigme du jour (1 pt) :
pourquoi lui ? --> Dragibus vainqueur par KO

26 commentaires:

MARIAQUE a dit…

Demain Baby I'm Bored (Evan Dando)

coolbeans a dit…

Ah, les vacances sont terminées, cher vous ?

dragibus a dit…

Bruce Lee aurait été tué par un coup de Karaté appellé "Dim Mak" le nom du label du groupe du jour sur lequel je vais me pencher en effet

coolbeans a dit…

Non. Bruce Lee est mort d'un oedème cérébral. Mais la piste est bonne.

dragibus a dit…

"un coup de karaté" est une expression asse moche j'en suis conscient

dragibus a dit…

ben si selon le boss du label c'est bien pour cela que son label s'appelle ainsi je cite


"Translated from Chinese, it means death touch. I've been obsessed with Bruce Lee ever since I was in third grade. Being one of the few Asian role models for me growing up, he became the light at the end of my rites of passage through adolescence as an Asian kid. It's been said that Bruce Lee was assassinated by some militant Chinese elders that weren't happy with what Bruce Lee was doing with Chinese gung fu and its traditions, teaching other non-Chinese their traditional and sacred dance and defense techniques. Some say that he was killed by what is called the dim mak. A way of channeling energy through the body by use of the power of chi and being able to penetrate through matter, in effect being a fatal blow. The label is more about Bruce Lee than anything else. It is not necessarily about the striking blows of certain kung fu practices, it's about my commemoration to an Asian brother that died. The only other role model in my adolescence I had other than my family."

dragibus a dit…

de mémoire bien sur la citation

dragibus a dit…

ou alors plus simplement disons que B Lee est le "héros" du label Dim Mak, Steve Aoki

coolbeans a dit…

lol

Bon. en fait le Dim Mak est un art martial chinois ancestral. C'est tout ce que je voulais entendre. Le rapport à Bruce Lee étant plus qu'incertain.
Tu gagnes le point, Dragibus.

MARIAQUE a dit…

Sinon, le gars Brousse fit sa première démonstration américaine de Jeet Kune Do au tournoi international de Long Beach, sur l'invitation d'Ed Parker.
Long Beach, patrie des DDM...

Ca vous irait comme affaire ?

MARIAQUE a dit…

out le monde a gagné, en somme ?

coolbeans a dit…

Ah oué ?

MARIAQUE a dit…

(et oui, mes vacances sont achevées... reprise des affaires eightdayzaweek dés demain lundi !)

coolbeans a dit…

J'attendais la réponse de Dragibus, même si elle suintait la confusion mentale du dimanche après-midi.

fatgibus a dit…

oui je suinte souvent, je suis gras, un vrai doh !! nut ......
sinon tu devais passer un fric fou dans le telephone le label là étant basé aux States non ?

coolbeans a dit…

Non car on passe toujours par les distributeurs français. Tous les labels étrangers te renvoient vers le réseau de distribution local.

chevreuil a dit…

En parlant de Bruce, le nôtre serait-il lui aussi mort d'un oedème cérébral ?

Sinon, tiens, pendant que je vous tiens, une question-sondage : que pensez-vous les uns et les autres de MGMT ?

coolbeans a dit…

Bruce reviendra peut-être à la rentrée.
Quant à MGMT, "Time To Pretend" est un morceau fantastique. Le reste, je ne sais pas trop. Je suis moins enthousiaste.

chevreuil a dit…

pour MGMT, je pose la question parce que j'ai du mal à comprendre le consensus qui s'est instauré sur leur disque, l'enthousiasme des media (la couve de Télérama, quand même, le single qui tourne sur pas mal de grosses radios...).

Pour ma part, je n'y vois qu'un pâle ersatz des Flaming Lips avec une prod un peu agaçante (Dave Fridmann s'y autocaricature un peu je trouve). J'aime même pas "time to pretend"...
Une exception toutefois : le morceau "the youth" que je trouve très émouvant...

ça m'intéresse de voir comment des baroudeurs de l'indie comme vous tous voyez les choses...

Erwan a dit…

J'aime pas MGMT... mais j'ai pas vraiment écouté en fait...

lyle a dit…

Je ne sais pas si je suis un baroudeur de l'indie, mais perso, MGMT ca me fait chier ( mais tout le monde s'en doutait... )

Pour demain, je tente
…The Dandy Warhols Come Down

Kill Me Sarah a dit…

MGMT? Bof... écouté l'album mais ça ne m'a pas emballé... j'ai même trouvé ça un peu pénible par instant... trop de choses beaucoup mieux à écouter pour perdre du temps avec ces garçons.

dragibus a dit…

MGMT = management et je pense que ça ressemble un peu à ça
un peu de çi un peu de ça pour obtenir un résultat vendable mais au final pas très cohérent, avec 4 singles qui tuent mais qui cachent un peu l'indigence du reste de l'album vendu à 11 euros en neuf ce qui est aussi un bon calcul me semble t il, là aussi

chevreuil a dit…

Bon donc, en synthèse, on est tous à peu près d'accord pour dire que MGMT c'est beaucoup de bruit pour pas grand chose... Je me sens moins seul tout à coup...
Par contre, j'avais pas fait gaffe : il y a une politique controlée de vente de l'album à prix réduit ?

coolbeans a dit…

Attention cependant : MGMT ça reste mille fois mieux que la dernière comédie musicale de Kamel Ouali !!

dragibus a dit…

Kamel c'est pas grave il danse il est silencieux