mardi 29 janvier 2008

351. CITAY : Little Kingdom

* * * *
2ème album sur 2
dead oceans - 2007
usa

Citay est un groupe qui propose une musique souvent instrumentale oscillant entre prog-folk et post-rock synthétique. Et qui fait penser à plusieurs groupes. Le son des guitares évoque immanquablement Ratatat, ainsi que l'instrumentalité de la chose. On a également plusieurs fois l'impression d'écouter une ballade de Metallica sauf qu'à l'instant où on s'attend à entendre débouler la voix de James Hetfield, ce sont des choeurs aériens qui viennent s'imposer. Certaines mélodies d'obédience médiévale évoquent Nick Castro (la finesse acoustique en moins).
Le mélange des genres est constant, surprenant, mais la formule s'essoufle assez vite. Comme dans les albums de Ratatat, on comprend vite le fonctionnement de ces morceaux vocalement inhabités et l'oreille se lasse. C'est peut-être, d'ailleurs, la limite de toute musique instrumentale quand on est amateur de pop. Comme lorsqu'on contemple un paysage. Aussi beau soit-il, ce paysage ne devient passionnant que lorsqu'il est habité. Car la musique, si elle est une affaire de compassion (étymologiquement : participation à la souffrance d'autrui), ne peut se passer d'incarnation. Raison pour laquelle la musique électronique ou le jazz ne feront jamais courir de frisson durable sur mon échine. Ainsi le meilleur morceau de l'album, ici en écoute, est-il le seul morceau véritablement chanté (et encore...).
Un groupe qui a trouvé une formule, donc, mais une formule un poil trop désincarnée pour nous intéresser tout à fait et, surtout, nous émouvoir.



Citay - Eye On The Dollar

indice pour la suite

jeu du jour (2 pts) :
? --> bonne réponse de Dragibus

15 commentaires:

dragibus a dit…

Ezra Feinberg leader de Citay a aussi joué dans Piano Magic à une époque

coolbeans a dit…

Vi, Dragi.

davnat a dit…

POur demain Citizen Cope : "The Clarence Greenwood Recordings CD"

dragibus a dit…

pareil que Davnat
Citizen Cope : "The Clarence Greenwood Recordings
pour 2main

Kill Me Sarah a dit…

Demain pareil que les copains Citizen Cope : "The Clarence Greenwood Recordings (qui copie Jonathan Richman le seul le vrai avec une chanson homonyme)

dragibus a dit…

je viens de m'apercevoir de ton sondage stalinien
il faut juste battre le record de 14 millions d'entrées et ce soir se ruer sur la 1 histoire d'une bonne seance de rattrapage

Kill Me Sarah a dit…

Sinon je n'ai pas compris l'histoire de la compassion et de l'incarnation du jazz et de la musique électronique. Tu veux dire que le jazz est une musique vide et inhabitée?

coolbeans a dit…

Pas tout à fait. Mais je m'étonnais que personne ne réagisse.
Je voulais dire que je suis un amateur de musique chantée. Que l'émotion me vient souvent véhiculée par le chant. Je suis capable de reconnaître des qualités esthétiques aux musiques instrumentales mais elles me touchent moins.
Ce n'était donc pas un jugement de valeur. Juste un ressenti personnel.

Erwan a dit…

J'adore le sondage! Si j'en crois mon entourage d'ailleurs, le film va faire 0 entrée... Pas sûr que ce soit un échantillon représentatif!

Kill Me Sarah a dit…

Et le jazz vocal alors du coup? (mais bizarrement ou non ce n'est vraiment pas ce que je préfère sans que je sache vraiment pourquoi)

chevreuil a dit…

bon alors je fais comme tout le monde en jouant Citizen Cope : "The Clarence Greenwood Recordings".

Sinon, d'accord avec KMS : on comprend (même si on n'est pas obligé de la partager) ta position vis à vis de la musique instrumentale mais tu sembles oublier que le jazz et les musiques électroniques sont très fréquemment dotés de chant(s).
C'est même probablement par le biais des formes chantées que les deux genres ont assis leur popularité (cf Billie Holyday, Kraftwerk, Louis Armstrong, Depeche Mode, etc...)

coolbeans a dit…

J'ai cité le jazz et les musiques électroniques, j'aurais pu citer la musique classique ou le post-rock, car ce sont également des musiques majoritairement instrumentales. Et n'allez pas croire que je n'écoute rien de tout ça. J'ai bien écrit des "frissons durables", ce qui signifie que je suis capable tout de même de me laisser émouvoir par une sonate de Chopin, un morceau de Godspeed You Black Emperor!, Goldie ou Coltrane.

dragibus a dit…

ou de la tektonik .....

azamleag a dit…

je comprends tes propos coolbeans mais je ne partage pas vraiment . Comme tu le sais surement , je suis un ardent defenseur du tout instrumental dont certains albums me touchent bien au delà de la première écoute . Pour reprendre ton analogie , je suis plus rural que citadin et je préfère le desert ou "trop habité" . Moi l'electro ou le post-rock , je trouve ça sentimental , c'est à dire propre à laisser s'exprimer les sens et c'est certainement ce que je recherche dans la musique . Contrairement à ce que tout le monde pense , faire un bon album d'electro ou de post rock , ce n'est pas plus simple que de faire un bon album de pop .
C'est mon avis mais ce n'est en rien une vérité . je trouve simplement dommage que ces musiques là soient si souvent décriées .

coolbeans a dit…

Je crois que nous sommes d'accord sur le fond. Le reste est affaire de goût, de sensibilité personnelle.
Loin de moi en tout cas l'idée qu'un album instru soit plus facile à réaliser qu'un autre... bien au contraire... ;-)